Papilles en voyage au Château de La Chaize

château de la Chaize

Dans le monde du vin, le Beaujolais n’est pas toujours considéré à sa juste place. De-ci de-là, fusent les remarques qui entretiennent savamment l’ironie ou la condescendance. La papille regarde au-dessus de son épaule avec parfois le dédain qu’on lui connaît. L’ignorance se porte alors sans honte et sans vergogne.

Le Beaujolais en Majesté

Il en est fort heureusement bien différemment dans le petit milieu des amateurs et des professionnels. Quelques initiés savent combien le Beaujolais est un vignoble capable d’offrir au palais averti des nectars dignes des grands noms.

En Beaujolais, qu’on se le dise, la papille épicurienne sait être bien traitée. Mais elle n’est pas la seule. Une balade en Beaujolais est aussi l’occasion d’en prendre plein les mirettes. A chaque détour de vigne s’offre à notre regard ébahi un château à l’imposante majesté, à la beauté exquise. Le vignoble en compte plus de 300. Tous les styles et les architectures se trouvent bien en Beaujolais. Le Moyen-âge côtoie le XVIIème sans difficulté ou faute de goût. Les gentilhommières du XIXème ne se comptent même plus tant elles dessinent le vignoble et émergent sans retenue de cette mer de ceps.

Une Royale affaire

Le Château de la Chaize est un exemple et un joyau sur lequel il est bon de s’arrêter, tant ses origines sont intéressantes et tant il est marqué du sceau de l’histoire ; la grande ! 

Dès le début du projet, le « Tout-Puissant » envoya ses meilleures ondes. En l’an 1670, Jean François de la Chaize d’Aix (Jef dans l’intimité) est Sénéchal de Lyon. Il est aussi frère du Père La Chaize, confesseur du roi Louis XIV. Par la suite, l’un donna son nom à un cimetière et l’autre à un château car en effet, Jean-François fit l’acquisition de la Seigneurie de la Douze à Odenas. Quand on peut se faire des petits plaisirs ma foi… Mais quand la chose est touchée par la grâce de Dieu, elle prend alors bien belle forme.

Notre nouveau propriétaire entend reprendre deux ou trois éléments de la bâtisse et la mettre à son goût. De 1674 à 1676 se déroule la construction du nouveau château. Il convient de mettre les petits plats dans les grands et de ne pas jouer petit bras. Mansart est de la partie en ce qui concerne la construction. Il est alors Surintendant des Bâtiments Royaux. Question échafaudage de grande classe, l’homme connaît un peu son affaire. Du balcon, nous admirons les jardins. Là, ce sont les mains vertes les plus expérimentées de l’époque qui sont sollicitées. Le Nôtre, jardinier du Roi, distille ses bons conseils pour avoir le coup de bêche qui convient. Transformations faites, le domaine devient alors Château de la Chaize.

écusson château de La Chaize 2

Dès ses origines, le vin et la vigne font partie intégrante du projet (et pas uniquement pour éponger la soif de tous les ouvriers et artisans qui s’affairent). Ainsi, des vignes sont plantées sur des belles parcelles. Une cave de 108 m de long est construite en 1771. Elle l’a été pour pouvoir accueillir la récolte de 150 ha de vignes que comptait le domaine. Cela impose le respect tout de même. Le charme de la taille, la magie des grands nombres. Actuellement, le chai est classé au titre des monuments historiques.

Dans tous les lieux où l’on sublime le plaisir, il est intéressant de jeter un regard dans l’arrière-boutique. Ici, à l’arrière du Château, un clos spécifique voit le jour. Il s’agit d’un terrain rectangulaire en pente ceinturé de murs de pierres. Ce clos planté en vigne deviendra ensuite un monopole du cru Brouilly.

Petit saut dans le temps pour arriver à notre époque contemporaine. Nous sommes en 2017, Christophe Gruy du groupe Maïa reprend la charge du Château. Son neveu, Boris Gruy, bonhomme d’expérience bachique et viticole affirmée, en devient le Directeur d’Exploitation. Un nouveau projet, innovant et ambitieux, se fait jour. Il s’agit de redonner le lustre qu’il convient à cette beauté architecturale et d’en faire un domaine viticole incontournable du Beaujolais.

Pour cela, de lourds travaux sont entamés. La restauration du Château a été placée sous la direction du célèbre architecte Didier Repellin. Le domaine fait 400 ha. C’est un joli bout de terrain pour le barbecue et jouer au croquet. Cela inclut 142 ha de vignes. 57 sont actuellement plantés. Il devrait y avoir de quoi faire quelques pots pour animer les soirées entre amis.

L’outil fait le vigneron

Disons-le sans détour, pour avoir eu la chance de visiter les lieux, la chose est impressionnante. Un nouveau chai enterré de 1200 m² faisant face à l’ancien a été construit. Cuves inox (quasi en exclusivité) et béton sont rutilantes, et ne demandent qu’à accueillir dans leurs entrailles de beaux raisins.

57 foudres (90 hl, 60 hl, 30 hl) constituent, non pas une armée de réserve, mais des contenants pouvant apporter la patine qu’il convient aux nectars des lieux. Lors de la visite du domaine, on a le sentiment que le temps s’arrête. La magie opère incontestablement. L’outil est bluffant.

chai du Château de La Chaize

La vinification

Le domaine souhaite jouer sur l’articulation entre modernité et traditions. Le pragmatisme devrait être bon conseiller. La vinification se fait avec une vendange éraflée (sauf exception ponctuelle). Les températures sont évidemment contrôlées. Toutes les « manipulations » se font par gravité pour éviter de pomper les vins et de trop les exposer à l’apport violent d’oxygène. Pressoirs mécanique et horizontal viendront œuvrer à la bonne réalisation des vins. Petit à petit, l’objectif est de valoriser au mieux les lieux-dits à travers un travail en parcellaire.

Les vins

Trois crus du Beaujolais sont représentés au domaine : Brouilly, Côte de Brouilly et Fleurie. Pour chacun d’eux, les vignes du domaine prennent leur aise sur de très jolis lieux-dits.

En termes de cuvées, il est possible de déguster :

  • Côte de Brouilly
  • Côte de Brouilly « Brülhier »
  • Brouilly
  • Brouilly « Combiaty »
  • Brouilly « La Chaize »
  • Fleurie
cuvées Château de La Chaize

Le domaine compte aussi une cuvée de Pouilly Fuissé, afin de proposer un peu de blanc. Mais du Chardonnay est également planté en beaujolais-Villages.

Notons enfin, que 2018 est le 1er millésime HVE dans l’attente de pouvoir à terme être bio.

Nos dégustations

Brouilly 2019

L’équilibre est assuré par une fraîcheur constante. La séduction se fait au travers de tanins soyeux et délicats. L’élevage est parfait. La gourmandise se manifeste avec une bouche en volume et un fruit expressif à juste maturité.

Brouilly « La Chaize » 2018

Un vin à la structure et à la puissance affirmées. La garde ne lui fait pas peur, bien au contraire. Le tanin reste souple et de belle texture. La fraîcheur ne manque pas d’équilibrer l’ensemble.

Brouilly « Comiaty » 2018

Un petit fruit rouge acidulé apporte une jolie tension à cette cuvée séductrice. Un vin qui manifeste une belle rondeur sans excès de générosité pour autant.

Côte de Brouilly « Brülhier » 2018

Gardons ce vin en cave, ne nous précipitions pas. La structure est dense, puissante et les tanins ont besoin de temps. Leur qualité est là, ils laissent percevoir un joli fruit bien défini.

Fleurie 2019

Une cuvée aérienne et légère au fruit justement défini et mis en valeur par un élevage adapté. Une finale qui s’étire se faisant témoin de minéralité à l’expression saline.

Le Domaine en Synthèse 

Localisation

Odenas

Appellations proposées

  • Côte de Brouilly (Cru du Beaujolais)
  • Brouilly (Cru du Beaujolais)
  • Fleurie (Cru du Beaujolais)
  • Pouilly Fuissé (Bourgogne)

Cépages

  • Gamay noir à jus blanc
  • Chardonnay

Style

Une gamme en cohérence avec des vins de qualités. Les élevages sont soignés, le fruit est respecté et bien défini. La fraîcheur et l’équilibre gustatif sont  marqueurs des cuvées. Des vins à déguster et/ou à garder.

Signes Particuliers

  • Domaine historique du Beaujolais
  • Un des plus beaux châteaux/ domaines du Beaujolais
  • Un projet d’une grande ambition pour faire du domaine un phare, une locomotive du vignoble.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Panier