Papilles en voyage au Domaine Cédric Vincent

domaine Cédric Vincent

Un matin comme on aime

Le matin peut se faire capricieux : tartine qui tombe du mauvais côté, clés de voitures planquées au fond de la panière à linge, pluie intense et froide avec un parapluie aux abonnés absents, etc. Que celui qui n’a jamais connu cet implacable moment de solitude, d’abattement et de profonde injustice se manifeste. Heureusement, généralement, cela ne dure pas.

Et puis, il y a aussi des matins où l’horoscope annonce des merveilles. Amour, gloire et fortune se prosterneraient presque à nos pieds, implorant d’être ramassés et adoptés. La radio devient alors notre « meilleure amie ». Une joie interne se fait jour secrètement. On se met à croire à l’impossible jusque-là fantasmé.

C’est un de ces matins, que nous te proposons de partager ensemble. Cela passe par une visite au Domaine Cédric VINCENT. Son évocation met déjà en joie.

Au cœur des Pierres Dorées

Le domaine s’établit à Pouilly le Monial dans le sud Beaujolais, au cœur des Pierres Dorées. Faire marcher son Google Maps est autorisé pour s’y retrouver. Les lieux sont tellement spécifiques que les vignerons se sont regroupés afin d’obtenir une reconnaissance de terroir à part entière auprès des autorités. Le dossier est en cours d’instruction avec bon espoir d’aboutissement. Mais la chose est encore longue. L’avenir parlera. Pour conjurer positivement le sort et influencer les astres tout autant que les instances décisionnaires, le nom « Beaujolais des Pierres Dorées » commence à figurer sur les étiquettes de nos canons de dégustation. Dans l’attente, croisons les doigts et faisons sauter les bouchons.

Le blanc en majesté

Le domaine compte environ 12 ha. Ce qui, avouons-le, est assez conséquent pour le Beaujolais. La spécificité du domaine est de faire majoritairement des vins blancs (60 % de sa production environ), sous l’appellation beaujolais blanc. Cela tombe bien car nous, on adore ça les beaujolais blancs. Pas vous ? Le cépage utilisé est le Chardonnay comme cela se fait ici sur de magnifiques sols argilo-calcaires. Les talentueux vignerons du Beaujolais n’ont rien à envier à leurs homologues bourguignons. La qualité est là, c’est indiscutable. C’est bien pour ça, soit dit au passage, que beaucoup de domaines bourguignons viennent étoffer leur activité sur ces terres sudistes.

Des crémants bourguignons sont également proposés.

Des crus en embuscade

Notre ami Cédric aime les terroirs, les défis, et la diversité. Les découvertes le motivent. 4 ha de rouges dans les crus jouent les bons offices. Saint-Amour, « L’Alchimiste », Morgon, « Les Grands Cras », trois Moulin à Vent, dont un, « Les Merizes », un Brouilly, « Sous la Chapelle ». Bien évidemment, nos crus se nourrissent exclusivement de notre cépage favori, le Gamay noir à jus blanc.

Tu l’auras compris cher lecteur, cela fait pas mal de travail pour notre ami Cédric. Il s’est construit un terrain de jeu des plus attrayant. Notre vigneron aime avoir toutes ses vignes palissées (même sur des pentes à 35 voire 40 % dans les crus du nord du vignoble) ce qui n’est pas si fréquent et relève de l’acrobatie. Rappelons ici que traditionnellement dans le Beaujolais, les vignes taillées en Gobelet sont extrêmement basses et proches du sol. Pour y voir encore plus clair et briller dans tes dégustations privées, on t’invite ici à te référer à notre article sur le Gamay. Mais si tu as bien suivi, tu auras noté que le domaine compte une grande majorité de vins blanc à base de Chardonnay. Le palissage est plus fréquent dans ce cas.

Notons également des influences dites bourguignonnes. En effet, le plus souvent, Cédric décide d’érafler sa vendange. Sais-tu ce que cela signifie cher lecteur ? Très simplement cela consiste à enlever la partie liégeuse (appelée rafle) à laquelle est attachée la grappe. Cette pratique est classiquement pratiquée en Bourgogne. Au contraire, en Beaujolais, on effectue ce que l’on appelle une vinification en grappe entière, c’est-à-dire sans enlever cette fameuse rafle. Pour en savoir plus, je t’invite à (re)lire notre article sur la vinification ou sur la Macération Semi-Carbonique.

Notons enfin que les vins ne connaissent pas d’élevage en bois.

Papy fait de la résistance

Certains convoquent bien trop souvent les dieux comme source d’inspiration ou de vérité. Cédric lui prend inspiration, souffle et conseil dans le patrimoine génétique et l’ADN des lieux. Sur cette terre il se remémore les moments complices partagés avec un grand-père source de bien belles choses. Le domaine, en haut de colline surplombe la maison familiale. Le retour aux sources était tout tracé et inévitable.

Dès 4 ans le petit Cédric était à l’œuvre au côté de la figure tutélaire et en profitait pour planter sa première vigne. Excusez du peu tout de même. Un vigneron en culotte courte était né.

Récompenses et distinctions bien méritées

Pour Cédric, doute et remise en question sont permanents. Coulent dans ses veines les notions d’engagement, de travail et d’humilité. Proposer le meilleurs dans ses bouteilles pour le consommateur est à ce prix. La transparence du rendu et la qualité du vin ne se négocient pas.

Ainsi Cédric est reconnu Producteur et Artisan de Qualité par le Collège culinaire de France en 2017. Il est également intronisé Disciples Escoffier depuis 2014. Les médailles à différents concours jalonnent la reconnaissance des vins du domaine.  

Et maintenant au goulot !

L’authentique se défie de la tendance

Qu’on se le dise, ces pierres sont rendues dorées par l’éclat et la générosité immanente des lieux, du vigneron et de ses vins. Glouglouteur du dimanche, promoteur de pépites éphémères, dénicheurs de jaja de copains, bref, marketeurs à courte vue, passez votre chemin. Ici, on fait du vin, du vrai, du bon. On se moque de l’étiquette. Au domaine, respect de la nature et du dégustateur est une valeur cardinale. Et qui s’en plaindrait franchement ? Certainement pas nous.

Il se dit souvent que les vins sont qualitatifs quand il y a correspondance et harmonie entre le vigneron et ses nectars. Ici, vins et vigneron s’expriment en complément et duo abouti. Quand l’un se fait témoin d’humilité face à dame nature et confesse humblement un apprentissage de tous les instants, en écho, l’autre répond précision, droiture et aboutissement. Quand l’un évoque avec pudeur moments de joies et de doutes, l’autre ne laisse s’exprimer que le plaisir qu’il renferme en son sein. Quand le vigneron tâtonne, expérimente, la cuvée se décline en singularité et surprise. Cela étant, c’est la générosité et le plaisir offert au visiteur et dégustateur qui les rassemblent l’un autre. Cédric ne compte pas son temps pour nous faire partager sa passion, l’amour de son métier. Les vins eux, ne comptent pas les arguments pour converser avec nos papilles et les séduire d’un trait.

Un style où simplicité et complexité se tutoient

Tu le sais cher lecteur, la vérité est dans le verre, pas sur l’étiquette ou dans le bavardage. Il en est toujours ainsi et c’est heureux. Alors ensemble, regardons cela de plus près si tu veux bien.

Les vins sont droits, pleins et profonds, bien en appui sur leurs racines plongeantes dans leur terroir. Aucune austérité de prime jeunesse. Précision et définition ne manquent pas à l’appel. Des tanins mûrs, de qualité, qui offrent un toucher soyeux de dentelles. Ils s’expriment avec clarté et élégance. Nous on aime ça. La fraîcheur complète ce tableau idyllique afin d’offrir une sapidité séduisante. Selon les cuvées, la densité et le volume en bouche s’articulent différemment. Mais l’une ne prend jamais un monopole écrasant. Tout ce petit monde s’entend à merveille et interagit en harmonie. Fruits et tanins s’expriment différemment selon les cuvées évidemment, mais toujours en respect du palais. La juste maturité, la qualité du fruit sont à l’avenant. Des finales étirées qui invitent à la prolongation du plaisir. Des virgules minérales, salines, s’éveillent au dégustateur qui en ressort comblé. Arômatiquement les effluves sont nets, plaisants, d’une belle intensité et complexité.

domaine Cédric Vincent

Les vins, blancs comme rouges du domaine Cédric Vincent sont d’une construction originale et taillée pour la garde. Néanmoins, fort magnanimes, à l’image de leur concepteur, ils offrent un plaisir immédiat de bien belle qualité. La cohérence de l’ensemble est notable. Un domaine pour se régaler maintenant et pour de bien belles et longues années encore. 

Et c’est ainsi que Bacchus est grand !

Le Domaine Cédric Vincent en Synthèse

Localisation 

  • Pouilly le Monial (Beaujolais Sud )
  • Beaujolais des Pierres Dorées

Appellations proposées

  • 12 ha dont 4 ha de blanc
  • Beaujolais blanc et rouge
  • Brouilly
  • Moulin à Vent
  • Morgon
  • Saint Amour
  • Crémant de Bourgogne

Cépages

  • Gamay et Chardonnay

Style

  • Style profond et riche
  • Très agréable à boire sur la jeunesse
  • Grosse capacité de garde

Signes Particuliers

  • Vinification plutôt à la bourguignone
  • Production très majoritairement de vins blancs
  • Très bon rapport prix/plaisir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier