Les 10 crus du Beaujolais à connaître

Le Gamay représente environ 98 % des 14500 ha de vignes qui sont plantés dans l’ensemble du vignoble du Beaujolais. Précisons en introduction que le Beaujolais écrit avec une « B » majuscule qualifie le territoire, la zone géographique. Le beaujolais écrit avec un « b » minuscule qualifie le vin ou l’appellation. Ils ne proposent que du vin rouge et ne peuvent pas être vendus en primeur.

Brouilly

Les romains y cultivaient déjà de la vigne. Brulius, lieutenant de l’armée Romaine aurait reçu la colline en récompense de victoires de guerre. Avec plus de 1250  ha (environ 20 % de la surface des crus du beaujolais), il s’agit du plus étendu des crus du Beaujolais. Le Brouilly est un vin équilibré, souple et gourmand. Ses arômes de petits fruits rouges et de prune ne sont pas sans rappeler une certaine fraîcheur. Les communes concernées sont : Quincié, Odenas, St-Etienne-La-Varenne, Charentay, St-Lager et Cercié. Le vignoble de Brouilly regroupe également de nombreux lieux-dits : Combiaty, Les Nazins, Les Bruyères, Saburin, Pissevieille, Briante, Pierreux, Les Platures, La Roche, La Terrière. Comme dans l’ensemble des crus du beaujolais, le sol est dominé par le granite. Les sols y sont maigres, arides, et peu fertiles.

Pour en découvrir davantage sur ce cru du Beaujolais, nous vous invitons à lire notre article dédié au Brouilly.

Côte de Brouilly

Selon la légende, Gargantua aurait donné naissance au Mt-Brouilly en y déversant sa hotte chargée de pierres. Ce cru du Beaujolais représente 320 ha. Le Côte de Brouilly présente des vins d’une belle finesse aux arômes élégants et délicats de cerise noire. Il est possible également de trouver des notes plus florales comme l’iris ou plus épicées. La fraîcheur, la souplesse sont également des marqueurs.Le vignoble englobe les communes suivantes : St-Lager, Odenas, Quincié, Cercié. Les lieux-dits sont : Chardignon, Croix Dessaigne, Chavannes, Godefroy, Gilets, L’Héronde, Brouilly, Le Pavé, Berthaudières, Côte de Brouilly. C’est un vignoble très pentu avec beaucoup de vignes qui recouvrent littéralement la colline. Un nombre conséquent de vignes sont exposées au nord Ici, la roche bleue est à l’honneur. Elle provient d’un ancien volcanisme sous-marin. Sa friabilité est propice à ce que la vigne plonge ses racines en profondeur.

Envie d’en savoir plus ? C’est ici -> Côte de Brouilly

Morgon

Avec 1 100 ha il s’agit du second cru le plus étendu après Brouilly. Le Morgon ne cache pas sa complexité, sa structure et sa finesse. Il est souvent dit qu’il est le plus bourguignon des crus du Beaujolais. Dans sa jeunesse, ce sont des fruits rouges et noirs à noyau qui dominent. Il est possible également de déceler des arômes de cannelle, de réglisse ou de gingembre. Sur des vins ave plus d’âge, un goût de kirsch se fera jour. Ce goût de sherry fait dire parfois du vin qu’il « morgonne ». Ce cru se situe sur la commune de Villé-Morgon. Les lieux-dits sont : Côte du Py, Corcelette, Douby, Javernières, Bellevue, Aux Charmes, Grand Cras, Aux Chênes, Château gaillard, Fontriante. Il est assez courant de la part de certains vignerons de faire figurer sur l’étiquette certains de ces lieux-dits qui sont reconnus pour leur typicité et qualité. Le plus célèbre d’entre eux est La Côte du Py.

Il est possible de distinguer trois grands terroirs principaux :

  • Granitique pour les coteaux,
  • Pierres bleues au sommet et au versant est de la Côte du Puy (le plus célèbre lieu-dit),
  • Argile et schiste à d’autres endroits

La Côte du Py se caractérise par un sol de roches bleues (à la suite d’un événement volcanique, roche très friable en décomposition et riche en oxyde de fer et manganèse). Cela apporterait cette fameuse minéralité et beaucoup de matière.

Le sol cristallin sur lequel s’étend le vignoble a cette teinte rouge par endroits qui lui a valu le nom de « terre pourrie ». Il s’agit en fait d’une altération très avancée de schiste et anciennes terres éruptives bleu-vert.

Beaujolais&Co vous a concocté un article dédié au Morgon.

Régnié

Le cru Régnié s’étend sur 390  ha. Ce cru présente un style simple et très plaisant marqué par de petits fruits sauvages rouges et noirs, surligné par une pointe épicée. Avec une reconnaissance en 1988, il s’agit du dernier né des 10 crus du beaujolais. Le cru s’étend majoritairement sur les communes de Regnié-Duertte et Lantigné. Les lieux-dits sont : Basse Ronze, Les Chastys, La Pierre, Aux Bruyères, Croix Penet, La Haute Plaigne, Vallières, Les Reyssiers, Oeillat, Les Bois. C’est un des crus les plus granitiques, notamment de granite rose. Les terrains sont légers, peu profonds et riches en éléments minéraux.

Régnié

Chénas

L’appellation devrait son nom à une forêt de chênes qui aurait couvert jadis ses collines. Les 250 ha du cru Chénas font de lui le plus petit des crus du Beaujolais. Parfois, dans sa jeunesse, le Chénas peut présenter des tanins un peu fermes, rustiques. En vieillissant, ils deviennent plus élégants et patinés. La structure se fait alors plus tendre et voluptueuse. Les arômes de framboise côtoient des notes plus florales comme la pivoine et la rose. Il est aussi possible de déceler des effluves plus épicés, réglissés. Le chénas offre une très belle capacité de garde. Les communes concernées sont : Chénas (Département du Rhône) et La Chapelle de Guinchay (Département de la Saône et Loire).

Les lieux-dits sont : Au Bois Retour, En Rémont, Les Gandelins, Les Daroux, En Nervat, Les Brureaux, Les Journets, En Malardières, En Perelle, Aux Blemonts. Il s’agit d’un cru contrasté qui évolue d’Ouest en Est. A l’ouest, on trouve des hauts coteaux granitiques très pentus. A l’Est, le vignoble est plus escarpé, avec des alluvions plus anciennes, des petits galets.

C’est par ici pour en apprendre davantage sur le Chénas !

Chiroubles

Les vignes s’étalent sur 320 ha. Fin et délicat, le Chiroubles propose des arômes floraux (rose fanée, pivoine, muguet) et fruités (cerise et prune). Le vignoble de Chiroubles est situé sur le village éponyme. Les lieux-dits sont : Javernand, Les Pontheux, Les Roches, Fontenelles, Grille Midi, Bel-Air, Chatenay, Tempères, Rochefort, Les Bonnes.

Le vignoble se situe à flanc de coteaux et représente une sorte de cirque granitique. Il contient les parcelles les plus hautes du Beaujolais (600 m). De plus, les pentes sont souvent à plus de 30 %, ce qui en fait le vignoble le plus pentu des 10 crus. Vignoble en grande partie exposé au sud, sud-ouest et sud-est. Le sol y est globalement léger, acide. Son aspect perméable convient tout à fait au Gamay.

Notre article sur le Chiroubles !

Fleurie

En haut de la colline de Fleurie, trône la Chapelle de la Madone. Différentes légendes entourent l’histoire de sa création. Une première légende veut que la chapelle ait été construite en 1866 à la suite d’un vœu des habitants fait à la Vierge pour lutter contre l’oïdium. Une seconde légende évoque le fait que l’édifice est apparu après 1870 suite au vœu que les Prussiens n’envahissent pas Fleurie ; ce qui fut le cas. Allez savoir. Fleurie se compose de 830 ha de vignes. La finesse, et l’élégance sont marqueurs de ce cru. La texture est soyeuse. En bouche, des petits fruits rouges et des notes plus florales (violette, la rose ou la pivoine) s’expriment. Avec le vieillissement, ce cru gagne en complexité aromatique pour témoigner de notes plus épicées. Il se situe sur la commune éponyme. Les lieux-dits sont : La Madonne, Les Labourons, Les Garands, La Chapelle des Bois, La Roilette, Grille Midi, Les Moriers, La Presle, Grand Pré, Champagne.

Au côté de Chiroubles, Côte de Brouilly et Juliénas, le cru Fleurie fait partie des crus les plus pentus du Beaujolais.

Le granite rose est un marqueur du sol de Fleurie. Il est néanmoins possible de trouver des différences d’une parcelle à l’autre. Ainsi, le vignoble dans sa partie la plus haute, présente une roche mère affleurante, des sols maigres et acides. Les ceps peuvent avoir du mal à s’enraciner. Dans la partie basse, plus à l’ouest, au-dessous du bourg du village, les sols sont plus argileux. Les vins en ressortiront plus gras et avec plus de structure.

Par ici pour être incollable sur le Chiroubles !

Moulin à Vent

Ce cru tire son nom d’un vieux moulin qui se dresse sur un dôme de granit. Ce moulin est classé monument historique. Moulin à Vent s’étire sur 640 ha. Les vins issus du Cru Moulin à Vent offrent à la fois finesse, structure et potentiel de garde. Les vins se font témoins d’arômes de violette, d’Iris, soutenus par une note de cerise noire et d’épices. En vieillissant, il est possible de détecter des accents truffés, musqués, poivrés et épicés.

Les deux communes concernées sont Chénas (Rhône) et Romanèche Thorins (Saône et Loire). Il contient 71 lieux-dits dont les plus reconnus sont : Aux Caves, Les Verillats, Champ de Cour, Le Moulin à Vent, La Tour du Bief, Au Michelon, La Rochelle, Rochenoire, Les Thorins, Le Dime.

Son sol est partagé entre des versants granitiques sablonneux et des piémonts plus argileux.

Notre article sur l’ AOP Moulin A Vent

Saint Amour

Ce cru est porteur d’une légende. Saint-Amour tiendrait son nom d’un légionnaire romain qui aurait échappé au massacre subi par ses nombreux acolytes en 283 et se serait réfugié dans le village auquel il aurait légué son nom. 330 ha.

Il est possible de faire ressortir deux grandes typicités de vins : des légers et gourmands avec des notes d’iris de violette et de framboise. Des plus puissants et complexes sur des arômes plus kirschés et épicés.

Globalement, les vins sont pleins de fruits, tout en souplesse et équilibre.

Il se situe exclusivement en Saône et Loire sur la commune éponyme.

Les lieu-dits sont : En Paradis, Côte de Besset, Hameau des Billards, Aux Terres de Guinchay, Clos du Chapitre, A la Folie, Les Ravinets, Vers l’Eglise, La Pirolette, Au Breuil. Les sols sont assez hétérogènes avec une prédominance de granite, schiste et argile.

Le Saint-Amour

Juliénas

La superficie de ce cru est de 570 ha. Le Juliénas est un vin robuste, riche en couleurs. Si l’on souhaite apprécier pleinement son potentiel et sa complexité, il est préférable de le laisser vieillir quelques années. Le bouquet aromatique est d’une grande subtilité  et complexité : fraise, groseille, pivoine, violette et parfois noyau de pêche.

Les communes concernées sont Juliénas, Puzilly, Julié et Emeringes et se répartissent sur le département du Rhône et de la Saône et Loire.

Les lieux-dits : Les Capitants, Les Mouilles, Vayolette, En Rizieres, Bois de la Salle, Les Fouillouses, La Bottière, Bessay, Beauvernay, Cotoyon.

Juliénas est un cru avec une très grande variété de sols (schiste, grès, argile, granite). Mais c’est aussi le moins granitique de tous.

La vigne est plantée en coteaux pentus et ouverts vers le sud. Elle trouve alors sur ces terres plus aplanies des alluvions et un sol argileux. La vigne jouit dans sa grande majorité d’une excellente exposition qui assure au raisin une belle maturation.

Notre article dédié sur le Juliénas !

Les 2 appellations régionales

Même si ce ne sont pas des crus, ils nous a semblé judicieux de parler des 2 appelations régionales que sont le Beaujolais et le Beaujolais Villages

Appellation Beaujolais

Avec 4 800 ha, c’est l’AOP la plus vaste de l’ensemble du vignoble du Beaujolais.

Les trois couleurs (rouge, blanc, rosé) peuvent être produite dans cette appellation. Le cépage rouge est classiquement le Gamay (il domine largement) et le cépage blanc le Chardonnay.

On compte malgré tout environ 300 ha plantés en Chardonnay pour l’élaboration de vins blancs. Ils sont surtout localisés dans l’extrême sud du Beaujolais autour des communes de Liergues, Bois D’oingt et Bully

Nous sommes au sud de Villefranche dans une région où la vigne n’est pas la seule occupante du territoire. La région regorge de lieux saints (églises catholiques et chapelles romanes) de ruines féodales et de demeures aristocratiques. D’autre part, de nombreuses autres activités marquent les paysages beaujolais : les prairies et pâturages sont nombreux, de l’arboriculture fruitière dispute à la vigne la basse vallée d’Azergues. Les serres de maraîchage et de cultures florales ne sont pas rares.

Les paysages portent également les vestiges plus récents des activités industrielles d’extraction mais aussi textiles. Cette partie sud du vignoble est marquée par un sol a dominante argilo-calcaire.

Appellation Beaujolais Villages

L’appellation s’étend sur 3 900 ha. Seuls des vins rouges à base de Gamay sont produits sur cette appellation. 38 villages sont concernés. Ce vignoble des beaujolais villages entoure les 10 crus du Beaujolais.

On peut trouver des beaujolais villages qui mentionnent le nom de leur commune sur l’étiquette : Quincié, Lantigné, Leynes, Le Perréon, Blacé, Lancié.

A noter, que certains vignerons, convaincus de la spécificité de leur terroir et de sa haute qualité, ont entrepris des démarches officielles pour faire de Lantigné un cru du Beaujolais à part entière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *