Appellation AOP Moulin à Vent : tout savoir sur ce cru du Beaujolais

L’amateur de vin, et accessoirement des vins du Beaujolais, a forcément déjà vu des photos d’un Moulin surnageant au-dessus d’une mer de vignes. Ces paysages sont superbes et ce, par tous les temps. L’édifice haut de 278 m daterait du XVème siècle. C’est donc tout naturellement qu’il a donné son nom au cru du Beaujolais: Moulin à Vent. Il fut classé monument historique et restauré en 1960. Bien évidemment, il n’est plus en service. Mais il continue à jouer les offices de bon ambassadeur du cru. Il fait la fierté des vignerons et des habitants et ravit le regard du badaud qui vient se promener. Moulin à Vent est un cru du Beaujolais qu’il faut absolument découvrir. La beauté n’est pas uniquement dans le paysage. Elle se fait aussi volontiers en bouteille pour le dégustateur qui souhaite la découvrir.

Carte d’identité de l’appellation Moulin à Vent

Couleur

Vin rouge sec

Cépage

Gamay noir à jus blanc

Date de reconnaissance de l’appellation

La reconnaissance officielle en tant qu’appellation date de 1936. Pour autant, dès 1924, le tribunal de Macon avait reconnu les spécificités territoriales de ce vignoble. Il devenait alors le premier cru du Beaujolais.

Surface potentielle

La surface potentielle de l’appellation est de 640 ha

Département – Communes

Rhône avec le village de Chénas et Saône et Loire avec le village de Romanèche-Thorins.

Lieux-Dits – Climats

Officiellement, ils sont au nombre de 71 enregistrés au cadastre.

Voici ci-dessous quelques lieux-dits parmi les plus notables :

Aux Caves, Au Michelon, Les Verillats, Champ de Cour, La Rochelle, Rochenoire, Le Moulin à Vent, Les Thorins, La Tour du Bief, Le Dime

Topographie – Altitude

Les vignes de Gamay poussent sur ce cru à une altitude moyenne de 255 m. Les pentes sont douces (ce qui est très modéré comparativement aux autres crus du Beaujolais) et bénéficient d’un ensoleillement favorable avec une exposition majoritairement sud-est. A noter la présence du vent qui contribue à la bonne tenue sanitaire du vignoble.

Sols

La tendance ici est au granite. Celui-ci peut être plus ou moins sablonneux, ou alors marqué par des piémonts plus argileux. Sur la partie ouest du vignoble, c’est-à-dire la plus élevée, on trouvera un granite rose. Dans la partie est, il y a quelques petits ilots de sols calcaires issus de marnes. Dans le sud, ce sont des sols sédimentaires composés de grès, de calcaire et de marnes qui font leur apparition ici et là.

Caractéristiques des vins de Moulin à Vent

Œil

La robe de notre appellation va du rubis profond au grenat intense.

Nez

La jeunesse d’un Moulin à Vent s’exprime souvent avec un nez floral au parfum de violette. La cerise fraîche vient en appoint aromatique. En vieillissant, notre gamay va continuer sur une gamme aromatique florale avec par exemple l’iris séché. Il gagnera en complexité avec des senteurs de poivre, de truffe et de musc.

Bouche

Les vins de l’appellation Moulin à Vent sont parmi les meilleurs de ce qu’il est possible de trouver en Beaujolais. Ils proposent des bouches élégantes qui conjuguent à la fois structure, profondeur, caractère et finesse. Le toucher est bien souvent soyeux et délicat. Le gamay est ici enclin à délivrer un subtil équilibre entre facilité d’accès, plaisir immédiat et grande complexité.

Température de service

D’une façon générale, un Moulin à Vent peut se déguster autour de 13°C à 15°C. Mais n’oublions pas que la température de service de notre Gamay va dépendre de la saison à laquelle nous le dégustons. En effet, l’été, le Gamay, et accessoirement toutes les appellations du Beaujolais (notamment quand elles sont encore jeunes) peuvent supporter une température de dégustation plus fraîche. Il ne faut donc pas hésiter à placer notre Moulin à Vent ou notre Gamay dans un coin frais. Chez beaujolaisandco, il nous arrive parfois de placer notre gamay une vingtaine de minutes au réfrigérateur si cela s’avère nécessaire. Rappelons qu’il est toujours plus facile et plus rapide de réchauffer un vin que de le refroidir.

Enfin, pour apprécier pleinement votre cru Moulin à Vent ne pas hésiter à le passer en carafe ou  le laisser en bouteille une bonne heure avant ; et ce, notamment s’il reste dans un millésime qui a moins de deux ans.

Accord mets et vins : quoi manger avec du Moulin à Vent ?

Cette section sera complétée d’ici peu 😉

Quand boire un Moulin à Vent ?

Quel est l’apogée d’un Moulin à Vent ?

Les vins du cru Moulin à Vent peuvent connaître une apogée vers les 5 ans.

Combien de temps se conserve un Moulin à Vent ?

C’est un vin à fort potentiel de garde. Une dizaine d’années dans de bonnes conditions de conservation ne lui fait pas peur.

Les domaines visités par Beaujolaisandco.fr

La théorie c’est bien mais la pratique c’est mieux. Aussi beaujolaisandco a visité pas mal de domaines du Beaujolais et dégusté beaucoup, beaucoup de cuvées (hic, hic,) pour se faire une idée plus concrète de cette affaire.

Voici ci-dessous une liste non exhaustive évidemment de domaines du Beaujolais qui proposent une cuvée de Moulin à Vent. Chacun dans leur style, Ils sont représentatifs de la qualité du gamay qui est proposée dans ce cru du Beaujolais. Ces vignerons vous feront découvrir avec grand plaisir cette appellation. Santé !

Domaine Anita, Domaine Chermette, Château des Jacques, Domaine Paul et Eric Janin, Domaine Labruyère, Domaine Mee Godard, Château du moulin à Vent, Domaine des Nugues, Domaine Richard Rottiers, Domaine Manoir du Cara, Domaine Guillaume Chanudet, Domaine Cédric Vincent, Domaine David Large,

Retrouvez également nos autres articles sur les appellations du Beaujolais :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *