Appellation AOP Chénas : tout savoir sur ce cru du Beaujolais

cru chénas

Les crus du Beaujolais ont souvent des origines poétiques en complément de l’histoire qui les habite. L’appellation Chénas ne fait pas exception. D’après la légende, il y avait là une forêt de chênes présente sur les coteaux de ce qui deviendra plus tard un Cru du Beaujolais. C’est Philippe V qui ouvre la voie du défrichage des forêts par une ordonnance de 1316 pour y planter des vignes. Quelle brillante idée tout de même. Gloire au grand homme.

Mais la bonne grâce des têtes couronnées envers les vins de Chénas ne s’arrêta pas là. Au XVIIIème siècle, Chénas était l’une des trois paroisses du Beaujolais pour exporter ses vins jusqu’à Paris en 1722. En outre, il se dit que Louis XIII raffolait du Gamay de Chénas au point de n’en accepter aucun autre à table.

Bien des siècles après, à travers ce Cru du Beaujolais, les vignes de Gamay s’expriment en majesté.

Il ne faudrait pas oublier dans cette présentation introductive que Chénas recèle un véritable trésor, En effet, probablement qu’il est possible de découvrir en ce cru du Beaujolais les plus belles caves voutées du Beaujolais. D’une superficie de 560 m2 elles sont uniques et leur construction remonte au siècle de Louis XIV. La cave coopérative se trouve dans le magnifique Château de Chénas construit par Adrien de la Hante sous la Restauration (1821).

Carte d’identité de l’Appellation Chénas

Couleur du vin

Rouge sec

Cépage :

Gamay noir à Jus Blanc

Date de reconnaissance :

C’est en 1936 que Chénas est officiellement reconnu Appellation d’Origine et devient à part entière un cru du Beaujolais.

Surface

Avec 250 ha, Chénas est la plus petite des appellations du Beaujolais.

Département – Communes

Les vignes de Gamay du Cru Chénas, entendent prendre leur aise sur pas moins de deux départements. Rien de moins pour notre AOC du Beaujolais. Le premier département est celui du Rhône sur lequel se trouve la commune éponyme : Chénas. Le nom du cru était donc assez facile à trouver. Le second département est la Saône et Loire. Ici la commune concernée est La Chapelle de Guinchay.

En fait, quand il s’est agi pour les vignerons de la commune de Chénas de postuler pour faire reconnaître leur vignoble comme cru du Beaujolais, ils ont eu l’idée de tendre la main à leurs collègues de la commune toute proche. La reconnaissance de cette appellation du Beaujolais était à ce prix.

Les joies des découpages administratifs sont toujours source d’histoires étonnantes. Mais sur un plan purement géographique, on peut noter que les coteaux de la Chapelle de Guinchay sont dans le prolongement naturel de ceux de la commune de Chénas.

Enfin, il est important de mentionner qu’une partie de la commune de Chénas est reprise sur l’AOC Moulin à Vent.

On vous rassure, pour le moment, aucun problème de voisinage n’est mentionné. Chacun sait où il habite et y retrouve ses petits. Le petit Gamay s’en porte à merveille.

Lieux-Dits – Climats

Au Bois Retour, Les Brureaux, En Rémont, Les Journets Les Gandelins, En Melardière, Les Daroux, En Perelle, En Nervat, Aux Blémonts

Topographie – Altitude moyenne du Cru

En moyenne, les vignes de Chénas prennent l’air à 260 m. Ici sur l’appellation Chénas, les coteaux sont vallonnés.

Sols

L’appellation Chénas est organisée d’Est en Ouest. On trouve ainsi à l’Ouest, de hauts coteaux granitiques très pentus. A l’Est, nos vignes de gamay poussent sur un terrain moins escarpé, d’alluvions anciens et de petits galets, sol de piémonts.

On retrouve une quasi égalité entre des sols issus de granites et ceux issus de dépôts anciens de piémonts. On peut noter tout de même que Chénas est l’AOC du Beaujolais qui possède la plus forte proportion de sols issus de dépôts de piémonts après le Cru Saint Amour.

Sols de sables grossiers dont certains ont des veines de manganèse qui donnent à ce vin ce goût si particulier de violette

Finalement, on constate que le profil de répartition des sols de l’appellation Chénas, ressemble beaucoup à celui du cru tout proche de Moulin à Vent 

Caractéristiques des vins de Chénas

Il se dit parfois, que le Gamay de Chénas s’exprime dans un style qui ne serait pas sans rappeler celui du cru Moulin à Vent. Mais bien évidemment, l’appellation Chénas a sa propre personnalité.

Œil

Robe rubis teintée de grenat. Cette couleur profonde, peut parfois s’aligner sur le rouge bleuté

Nez

Les notes florales et fruitées se dégagent de notre gamay. Côté floral, nous pouvons découvrir un bouquet de pivoine et de rose. En ce qui concerne le floral, le gamay aime à offrir au dégustateur des senteurs de fruits rouges frais comme la framboise.

La complexité aromatique n’est pas absente de cette appellation du Beaujolais. Ainsi, avec un peu d’évolution, le gamay peut se faire ici plus, épicé, poivré, réglissé et boisé en vieillissant

Bouche

Les gamays de Chénas s’expriment avec structure carrure et générosité. Ils savent se faire tendre en bouche même si parfois les tannins peuvent être un peu austères ou rustiques dans les vins les plus jeunes. Un vieillissement favorisera un gain d’élégance et de souplesse.  

Température de service :

D’une façon générale, un Chénas peut se déguster autour de 13°C à 15°C. Mais n’oublions pas que la température de service de notre Gamay va dépendre de la saison à laquelle nous le dégustons. En effet, l’été, le Gamay, et accessoirement toutes les appellations du Beaujolais (notamment quand elles sont encore jeunes) peuvent supporter une température de dégustation plus fraîche. Il ne faut donc pas hésiter à placer notre Chénas ou notre Gamay dans un coin frais. Chez beaujolaisandco, il nous arrive parfois de placer notre gamay une vingtaine de minutes au réfrigérateur si cela s’avère nécessaire. Rappelons qu’il est toujours plus facile et plus rapide de réchauffer un vin que de le refroidir.

Enfin, pour apprécier pleinement votre cru Chénas, ne pas hésiter à le passer en carafe ou le laisser en bouteille une bonne heure avant ; et ce, notamment s’il reste dans un millésime qui a moins de deux ou trois ans.

Accord mets et vins : quoi manger avec du Chénas?

Quand boire un Chénas?

Le Chénas est un vin qui peut clairement s’apprécier sur sa jeunesse.

Quel est l’apogée d’un Chénas?

Le Gamay qui s’exprime dans un Chénas peut trouver son apogée au bout de 3 ou 4 ans

Combien de temps se conserve un Chénas?

Ce cru du Beaujolais, présente un potentiel de grade intéressant comme les Crus Morgon et Moulin à Vent par exemple. Aussi, si vos conditions de conservations sont correctes, (et si le millésime s’y prête) il est possible de garder votre Chénas plus de 5 ans.

Les domaines visités par Beaujolaisandco.fr

La théorie c’est bien mais la pratique c’est mieux. Aussi beaujolaisandco a visité pas mal de domaines du Beaujolais et dégusté beaucoup, beaucoup de cuvées (hic, hic,) pour se faire une idée plus concrète de cette affaire.

Voici ci-dessous une liste non exhaustive évidemment de domaines du Beaujolais qui proposent une cuvée de Chénas. Chacun dans leur style, Ils sont représentatifs de la qualité du gamay qui est proposée dans ce cru du Beaujolais. Ces vignerons vous feront découvrir avec grand plaisir cette appellation. Santé !

Domaine JP. Rivière, Domaine Jules Desjourneys, Domine Dominique Piron, Domaine Thillardon, Domaine Anita, Domaine Benjamin Passot, Domaine Paul et Eric Janin, Domaine de la Grand’ Cour,

Retrouvez également nos autres articles sur les appellations du Beaujolais :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Shopping Cart